Les champs électromagnétiques

Rappelons que les champs électromagnétiques sont classés comme étant « peut-être cancérigènes pour l’homme » par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC).

 

Les champs électriques sont émis par les appareils électriques et l’installation électrique des locaux (réseaux de fils électriques).

 

Ils ne traversent pas les murs, mais sont conduits par la plupart des matériaux : bois, métal, plâtre, eau… et donc l’être humain également, puisqu’il est constitué d’environ 70 % d’eau.

 

Le champ magnétique apparaît quant à lui lorsqu’il y a consommation de courant électrique.

 

Ils sont essentiellement émis par les lignes de distribution électrique aériennes et souterraines, les moteurs électriques, les appareils comportant des bobinages comme les plaques de cuissons et les radiateurs électriques par exemple, les transformateurs (radioréveil par exemple), les disques durs d’ordinateurs et les claviers des ordinateurs portables, le chauffage au sol électrique.

 

Les champs magnétiques traversent quant à eux pratiquement tous les matériaux. Par exemple, si une ligne de distribution électrique passe au-dessus de votre habitation ou dans le trottoir devant chez vous, un champ magnétique sera mesurable à l’intérieur de votre habitation. Plus on est proche et plus la quantité de courant circulant dans ces lignes est importante, plus le champ magnétique sera élevé. . L’intensité de ce champ décroît proportionnellement au cube de la distance, ce qui la rend rapidement négligeable, habituellement au-delà de 2 m.

 

Lorsqu’un appareil électrique est branché et en fonctionnement, il émet donc à la fois un champ électrique et un champ magnétique.

 

 

Quels sont les effets des champs électriques et magnétiques ?

 

 

 

L’électricité est à la base des fonctions vitales de notre organisme : des signaux électriques commandent notre cœur, notre cerveau, nos muscles, etc.

 

Les champs électriques et magnétiques induisent dans l’organisme des courants électriques capables d’interférer avec ceux de l’organisme et donc de provoquer des effets biologiques, dépendant principalement de la puissance des champs, de notre temps d’exposition et de notre sensibilité personnelle.

 

Les effets nocifs sur la santé sont très importants lorsque l’on séjourne longtemps (plus de 2 heures d'affilée) et/ou fréquemment dans certains lieux, en particulier au niveau des lits, des canapés, des tables de travail, des tables de repas, …, où ces champs agissent.

 

De plus, ils créent le plus souvent une ionisation importante de l’air (ions positifs en grande quantité) néfaste pour la santé.

 

- Stress, Manque systématique de joie, d'envies, d'entrain, de dynamisme et de bonne humeur.

 

- Fatigue, maux de tête, migraines, nausées, nervosité, bourdonnements d’oreille, problèmes oculaires, irritabilité, dépression.

 

- Somnolence, difficultés de concentration surtout chez les enfants.

 

- Troubles du sommeil, plus grandes fatigues au réveil que lorsque l’on s’est couché (Les lignes HT et les radioréveils sont souvent à l'origine de ce type de problèmes).

 

- Acidification de l’organisme, maux d’estomac.

 

- Diminution de la sécrétion de Mélatonine (diminution des défenses immunitaires), perturbation du rythme veille-sommeil, accentuation du vieillissement et risque de prolifération de cellules cancéreuses.

 

- Allergies, tension artérielle en augmentation, énurésie, coliques, mauvaise circulation sanguine, vertiges, dermites, contractions cervicales.

 

- Agressivité, colères.

 

 Effets à long terme : perturbation du métabolisme et du comportement, risque de cancer (leucémie, destruction partielle du système nerveux, …), aggravations assurées de maladies graves (Alzheimer, scléroses, troubles cardiaques, …).

 


LES CONSEILS

 

LA CHAMBRE

Le sommeil est un moment  très sensible où le corps et le cerveau sont les plus exposés, il doit donc être impérativement préservé. Les lieux de repos, comme les chambres, doivent faire l’objet d’une attention maximum.

Rappelons que les enfants, adolescents, femmes enceintes, personnes âgées et malades sont les plus fragiles face à ces rayonnements artificiels.

Utilisez le moins possible d'électronique dans la chambre (évitez les ordinateurs, TV, consoles de jeux, téléphones, chargeurs de téléphones...) et au minimum les éloigner d'un mètre du lit. 

Le lit avec moteur électrique, les câbles derrière la tête de lit ou dans le mur pour alimenter les prises, perturbent le sommeil.

Evitez les rallonges et multiprises qui courent le long du lit.

Faire en sorte que tous les appareils sous tension puissent être déconnectés la nuit.

Evitez également les lits à armature métallique, ainsi que les matelas à ressort, car la présence de métal sous le lit, déforme le champ magnétique terrestre et capte la pollution électrique ambiante.

Pas de matelas à eau.

Evitez les baby phones qui utilisent les hyperfréquences pour fonctionner et privilégier l'usage d'un appareil à piles.

 

LES LAMPES DE CHEVET

 

Les lampes de chevet sont souvent branchées dans le mauvais sens et continuent donc à rayonner une fois éteintes.

 En effet, chaque prise de courant comprend deux bornes femelles : l’une reliée à la phase ; l’autre, au neutre.

 L’interrupteur de la lampe coupe un seul des deux fils à l’intérieur de son cordon d’alimentation. Selon le sens de branchement de la fiche dans la prise, ce sera soit celui de la phase, soit celui du neutre.

 Si le branchement est inversé l’interrupteur coupera le neutre et non la phase.

 L’électricité ira alors le long de la phase jusqu’à l’ampoule, avant de revenir «à double sens» jusqu’à l’interrupteur.

La pollution en est alors décuplée, rayonnant de manière importante souvent jusqu’au milieu du lit, à un mètre de la lampe.

 

 

 

 Éviter pour les lampes de chevet les ampoules basses consommation et les lampes avec transformateur

 

 

Les lampes à filament sont celles qui émettent le moins d'ondes, ensuite se sont les lampes à Led qui émettent le moins, par contre les néons, les lampes à économie d'énergie fluo compactes, les lampes halogènes et les lampes basses tensions, émettent beaucoup de champ électromagnétique....proscrivez les près du lit ...

 

 

Utiliser un interrupteur automatique de champ (IAC), branché au niveau du tableau électrique.

Dans ce cas, lorsque la dernière lampe de chevet est éteinte, le circuit est coupé depuis le tableau électrique, supprimant les pollutions autour des lampes, mais aussi dans les murs, sur les câbles qui viennent alimenter les prises tout autour du lit.

Le fait d'allumer une lampe de chevet, rétablira automatiquement le circuit.

 

LE TELEPHONE FIXE OU DECT

 

Éviter les téléphones fixe sans fil,ou DECT dont la station de base envoie des ondes en continu.

L’effet est double : l’appareil émet tant qu’il est sous tension, soit 24h sur 24, mais aussi, de manière plus importante, lors des communications.

 

Heureusement, un geste simple permet de supprimer la plupart des nuisances : débrancher !  

 

 

LA TECHNOLOGIE CPL

 

Le CPL courant porteur en ligne : ce système utilise le câblage du courant domestique pour transmettre une onde haute fréquence) permettant de faire communiquer les équipements informatiques. Malheureusement, ce signal transmis en haute fréquence sur un câblage non prévu à cet effet transforme l'ensemble de l'installation électrique de l'habitation en antenne géante.....

 

Ce système génère des perturbations électromagnétiques importantes. Il rendrait même, d’après l’association Robin des Toits, « tous les câbles électriques domestiques rayonnants, donc toxiques ».

 

 

LES NOUVEAUX COMPTEURS COMMUNICANTS

 

Pour transmettre ses données, un compteur LINKY (ou GAZPAR) utilise la technologie du courant porteur en ligne, ce qui génère des ondes électromagnétiques importants dans toute l’habitation, ondes classées comme "cancérigène possible" par l'Organisation mondiale de la santé.

 

Sur le site des robins des toits, vous trouverez un modèle de lettre pour refuser le compteur LINKY.